Ijara

LIjara est une forme de crédit-bail ou, le cas échéant, de location-vente conforme à la législation islamique qui peut être utilisée pour financer toutes sortes d’actifs mobiliers ou immobiliers ainsi que pour le financement de projets d’infrastructures de longue durée. Comme dans la Murabaha, le financier acquiert la propriété d’un actif. Il ne revend cependant pas cet actif au client, mais lui donne en location, en contrepartie du versement de loyers.

Le propriétaire du bien supporte tous les risques liés à la propriété. Ce contrat peut être structuré sous forme de leasing avec promesse d’achat (Ijara-wa-Iqtina ou Ijara Muntahia Bi Tamlik). Ce contrat est similaire à l’Ijara mais inclut une promesse d’achat du bien de la part du client à la fin du contrat.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Tout d'abord:

  • L’acheteur négocie les caractéristiques et les spécificités du bien avec son fournisseur
  • L’acheteur passe par un intermédiaire (Institution financière) pour financer son acquisition sur base d’un financement Ijara

Ensuite:

  1. L’institution financière achète le bien (directement ou via un agent) auprès dudit fournisseur et conclut avec lui un contrat de vente, au prix P.
  2. Le fournisseur livre le bien à l’institution financière contre paiement
  3. L’institution financière donne le bien en location au consommateur final et conclut avec lui un contrat de location de type « Ijara ».
  4. Le consommateur final paie des loyers aux échéances établies.

Et enfin:

  • Au terme du contrat, si une option d’achat est prévue et qu’elle est exercée, le bien est cédé par l’institution financière au consommateur final suivant les termes et conditions convenues entre les parties et conclut avec lui un contrat de vente.
  • Le consommateur final prend possession de la livraison contre paiement.