Introduction

La compréhension de la finance islamique n’est pas aisée pour des personnes évoluant dans des économies basées sur un modèle conventionnel. En effet, le système financier islamique se nourrit de fondements éthiques et religieux puisés dans le droit musulman souvent peu connue des néophytes.

Afin de mieux comprendre les concepts de la finance islamique moderne, il est nécessaire de placer la finance dans le cadre de l’islam et de passer en revue brièvement les sources de la législation islamique (droit musulman):

La législation islamique trouve ses sources dans :

  • Le Coran: Le Saint Coran est la source principale des enseignements de l’Islam et de sa législation. Le Coran est la parole de Dieu dictée par l’Ange Gabriel au Prophète Mohamed (Pbsl). Il a été révélé par étapes successives, puis conservé par écrit et appris par cœur par les compagnons du prophète.

  • La Sunna: La Sunna est constituée des enseignements, des paroles et des actes du prophète Mohamed (Pbsl), collectée méticuleusement, mémorisée et rapportée par ses Compagnons.

  • L'Ijma: L’ijma est un consensus de l’ensemble des savants et juristes musulmans sur un fait n’ayant pas trouvé de réponse dans le Coran et la Sunna.

  • Le Qiyas: Le Qiyas permet de tirer le jugement d'une chose pour laquelle il n'y a pas de législation à partir du jugement d'une chose analogue.

  • L'Ijtihad: L’ijtihad désigne l'effort de réflexion que les juristes musulmans entreprennent pour interpréter les textes fondateurs de l'islam et les transcrire en termes de droit musulman ou pour rassembler les textes Coraniques et de la Sunna relatifs à une question précise.